The Keys

Les Keys sont un archipel d’îles et îlots à l’extrême sud de la Floride. On y va par la ROUTE 1, mythique route américaine qui part de la frontière du Canada, longe la côte Est des USA jusqu’à Key West, avec pour point d’orgue le Seven Mile Bridge. C’est ce fameux pont sur la mer, qui relie les îles entre elles. Je n’ai pas pu faire de photo correcte car nous avions le soleil pile en face de nous, mais je vous joins une photo trouvée sur le net (je n’ai pas trouvé l’auteur). Attention sur la photo la route est déserte ce qui n’est pas le cas en réalité! Nous allons nous arrêter à Key Largo, Marathon à l’aller (1 nuit), Key West (3 nuits) et Islamorada au retour (1 nuit).

Nous avons décidé de rester dans les Keys cinq nuits, histoire de faire plusieurs stops, et de profiter de Key West, la dernière île.

Nous sommes arrivés à Key Largo en début d’après-midi, c’est la première île des Keys. Nous avons fait un stop pour l’après midi au John Pennekamp Coral Reef State Park, c’est un parc avec accès à la mer. Les américains ont auto proclamés que c’était un des meilleurs spots du monde de plongée. Honnêtement on a un gros doute! Avant de reprendre la route nous sommes entrés au Miller’s village, petite boutique déjantée, suffisamment originale pour qu’on s’y arrête.

Stop suivant l’île de Marathon où nous passons une nuit. Nous profitons de Sombrero beach, petite plage sympa et surtout on fait le plein de soleil et de vitamine D. Que vous dire sur la plage typique américaine? Les enfants jouent au football américain au bord de l’eau, les filles ne font pas seins nus, on y vient toujours avec des grosses glacières remplies de sodas et bière. C’est ultra aménagé : il y a des douches de pieds, des douches tout court, des toilettes, des espaces verts avec pergolas et barbecue…, des espaces de beach volley. Cette plage est aussi connue pour être un endroit de nidification de la tortue caouanne et elle est fermée a 90 % quand c’est la période.

Nous avons aussi visité l’hôpital des tortues, une longue visite en anglais, plutôt bien faite si on comprend. Il s’agit du premier hôpital certifié au monde pour tortues. Puis on a reprit la route direction la très attendue Key West.

Notre conseil, et pas des moindres, prendre uniquement un logement dans le centre historique de Key West. Les prix clairement sont abusés mais c’est pour le coup l’endroit le plus sympa des Keys et vous regretterez d’être à l’écart. Tout ici est extrêmement cher pour ce que c’est. On dirait chez nous que c’est sur-côté. Effectivement ça l’est. Oui les maisons sont jolies et au moins il n’y a pas de grosses routes qui traversent le centre. Mais mon dieu quel gâchis! Quand je vois en France nos villages protégés, sauvegardés, je me dis que la notion d’authenticité et de patrimoine n’est pas la même partout. D’un village paisible à la base peuplé d’excentriques regroupant plutôt les hippies et la communauté gay c’est devenu un « village boutique ». L’esprit des Caraïbes se retrouve dans le climat tropical certes, les maisons colorées et les coqs qui baladent un peu partout. En lisant ces lignes vous devez me trouver très critique mais faut dire que nous avions placé la barre peut être un peu haute sur cette étape et surtout que nous avions sous estimé l’invasion du business. Ici vous verrez des crêpes au sucre à 10 dollars et des gens qui crient « amazing« , une nuit n’est jamais en dessous de 500 dollars (pour des prestations très moyen gamme), des magasins sur-climatisés, du bling bling, des pubs ouverts 24h/24 avec une sono ahurissante, un tour en petit train à 4 pour 125 dollars, des gens qui baladent leurs chiens en poussettes. Heureusement il n’y a pas que ça, nous avons visité la maison d’Ernest Hemingway où il a vécu entre 1927 et 1939, elle est sublime et la visite est passionnante (les enfants du coup veulent lire Le vieil homme et la mer). Nous avons garé la voiture et arpenté le centre à pied dans tout les sens, nous avons accompagné le soleil dans son couché chaque soir au Mallory square où toute sorte de saltimbanques se donnent rendez vous, nous avons gouté de la bière à la noix de coco, les key lime pie, et des sandwichs au homard, nous avons été là, au Mile 0 de la route US 1 (c’est à dire le début de la route US1). Nous sommes conscients de notre chance de découvrir le monde, ce qui n’empêche pas l’esprit critique et l’analyse. Attention il s’agit toujours de nos opinions d’adultes, les enfants ont une toute autre vision et c’est en ça que c’est génial de voyager avec eux. Nous espérons pouvoir le faire le plus longtemps possible.

Pour terminer notre périple dans les Keys nous nous arrêtons à Islamorada. Il s’agit d’un stop dodo pour éviter une route trop longue jusqu’à la prochaine étape. Nous n’avons cependant pas manqué de donner à manger aux tarpons (gros poissons pouvant mesurer jusqu’à 3 mètres) chez Robbie’s (restaurant sympa au demeurant avec des billets de 1 dollars accrochés partout, des stands d’artisans, des jeux d’extérieur…). Le but du jeu : Mettre la main à travers un filet ( à cause des pélicans) et attendre. Le tarpon ne tarde pas et saute pour attraper le petit poisson ! C’est surprenant ! Faire attention aux pélicans car ils sont opportunistes, peu farouches et guettent la moindre seconde d’inattention de votre part. On a vu des scènes de chapardage cocasses. Et au milieu de cette agitation, on a eut la chance de voir un lamantin curieux. Ils sont vraiment trop mignons et on croise les doigts très fort pour pouvoir en voir de prés lors de notre étape à Crystal River, mais ce n’est pas pour tout de suite…

Nous avons été très étonnés car en préparant ce voyage, les Keys sont définies comme telles : « un véritable petit coin de paradis réputé pour sa tranquillité et son authenticité« . Nous avons fait 3 îles différentes, nous y sommes restés cinq nuits (la moyenne étant d’une nuit), c’est dire si on a prit le temps de découvrir cette région, on a vu beaucoup de choses mais surement pas de la tranquillité et pas des masses d’authenticité. Alors toujours pareil cela dépend probablement de la saison, d’où on place le curseur, d’où l’on vient et ce que l’on a déjà vu. Ce qui nous a étonné de prime abord c’est la civilisation et la consommation à outrance. Les îles des Keys sont traversées par une grosse route, aux abords on y trouve toutes les franchises de mal bouffe et du béton. ( sauf la portion Marathon – Key west où il y a une mangrove encore protégée). Nous nous attendions à un archipel plutôt calme et caribéen, nous avons oublié que nous sommes tout de même aux USA et qu’est ce qui prime ? Le confort, la climatisation, les grosses voitures, manger vite et partout. Notre constat est sans appel, le seul endroit caribéen c’est le centre historique de Key West encore faut il y aller le porte monnaie bien rempli. Si vous comptez donc aller dans ce coin là prochainement notre conseil, est de rester juste une nuit ou deux à Key West CENTRE HISTORIQUE UNIQUEMENT, et de faire des stops à l’aller et au retour pour voir les curiosités sur la route. (les boites aux lettres, les boutiques farfelues, Robbie’s par exemple…)

Il y a quelque chose qui nous a amusé sur cette route c’est la chasse à la boite aux lettres la plus loufoque. Voici quelques spécimens, un jeu sympa pour toute la famille et qui donne un coté décalé aux Keys. Les nôtres paraissent bien classiques en comparaison.

Nous repartons de cette étape vers la baie de Naples à l’Ouest de la Floride, en passant par la route 41 qui traverse les Everglades. D’autres découvertes nous attendent. Nous vous embrassons bien fort.

Pour les infos pratiques à suivre, attention il y a bien d’autres adresses vous l’imaginez, je vous parle de celles seulement qui nous ont plu et que nous avons testé.

OU DORMIR : Pour Marathon nous avons dormi à Captain Pip’s (satisfaisant) , à Key West au Courtney’s place (pas à la hauteur mais bel emplacement et belle architecture) et à Islamorada à Hadley house (correct mais prix pas en rapport).

OU MANGER :

  • A Marathon nous avons manger le soir au Porky’s, trés cool sur les quais et au Seven mile Grill pour un petit dejeuner américain.
  • A Key West , le lobster Shack pour les sandwichs au homard, Bagatelle pour un diner plutôt chic dans une maison historique, La trattoria pour un italien qui ressemble à de l’italien, Ramshead pour le lunch du midi. Pour les gouters il y a les cookies géants chez Mattheessen’s Homemade et les key lime pie chez Kermit’s.
  • A Islamorada, allez chez Robbie’s le midi pour le lieu décontracté et l’attraction des tarpons, et le soir à Morada Bay ou chez Pierre’s pour deux lieux sublimes. Il ya aussi le Lorelei pour un repas sur la plage.

2 réflexions sur “The Keys

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s