Afrique du Sud : le bilan

Oui je sais…

ça fait déjà un an que nous sommes rentrés de ce voyage et le bilan n’arrive que maintenant. C’est une honte! J’aime bien le faire à chaud, dés le retour, mais cette année a été spéciale. Des évènements pas trés heureux se sont enchainés et du coup le blog est passé en dernier plan. Donc je profite de cette nouvelle ère pour écrire à nouveau ici, et commencer par ce fameux bilan sous forme de réponses aux questions qu’on nous pose le plus souvent.

 

Quel itinéraire choisir?

Le pays est immense et vraiment différent d’un endroit à l’autre, je dirais que ça dépend d’une part, du temps sur place et, de ce que vous avez envie de voir.

Si vous êtes sur place une quinzaine de jour, il vaut mieux se concentrer sur une région. Nous y étions 1 mois donc nous avons découpé le séjour en deux parties. Une partie Côte Sud et une partie intérieure. Un road trip de 3500 kms en voiture cumulé à un vol interne, nous a permis de couvrir une grande partie du pays.

Nous avons commencé par  la ville de CAP TOWN et toute la PENINSULE DU CAP (un voyage dans le voyage), puis la région des vignobles et la découverte d’un DOMAINE  extraordinaire, ce périple nous a autorisé à rêver devant les BALEINES et même de finir cette partie sud par un SAFARI. Aprés un vol interne entre port Elizabeth et Durban, nous nous sommes imprégnés de la culture zulu, avons apprécié toute la beauté des montagnes du  DRAKENSBERG,  et fait un second safari au MADIKWE pour finir notre road trip dans la grouillante JOHANNESBURG. Nous étions ravis de nos choix, ce qui nous laissera pour une prochaine visite la possibilité de remonter du Cap vers le Namaqualand et le Kalahari, refaire probablement le Madikwe et Johannesbourg.

 

étapes

 

Le coût d’un tel voyage?

Je dirais qu’on peut faire l’Afrique du sud avec tout les budgets ou presque. il ya des incompressibles bien sûr comme le coût d’une location de voiture ou bien les billets d’avions . Après les variables sont : les expériences sur place, la nourriture, les logements.

Nous avons loué pour la plupart des étapes de trés beaux logements, sur booking et airbnb. On a aussi passé une semaine dans le drakensberg dans une pension géniale. Nous prenions tous nos repas à l’exterieur (on peut faire bien moins cher si on cuisine soit même ) , et nous n’avons pas lésiné sur les safaris (là on peut faire bien moins cher  aussi si on le pratique en self drive et si on loge à l’exterieur des réserves).

  • Avion : aller Marseille /Cap town et retour Johannesbourg/Marseille : 4200 € pour 4 ( Dans notre cas offert par air france suite à nos déboires lors d’un précédent voyage au Mexique)
  • Avion vol interne Port Elizabeth/Durban : 300 € pour 4
  • Voiture de location  chez Europcar pour 1 mois : 700 € hors essence (sachant qu’on a fait 3500 kms)
  • Essence, péages, restaurants (pour 4 matin midi et soir pendant 1 mois), souvenirs, activités (musées…), pourboires, divers : 3000  €
  • Safari sud Lalibela (3j/2nuits) : 2000 €
  • Safari Nord Madikwe(3j/2nuits): 2000 €
  • 5j dans le drakensberg: 750 € (logement, pension complète et activités pour 4)
  • Logements hors safaris et drakensberg : 2000 €

 

Quid de la sécurité et enquiquinements divers ?

L’Afrique du sud n’a pas une réputation de pays des bisounours que se soit clair. Evidemment comme partout on applique certaines règles c’est à dire ne pas porter d’objets ostentatoires (ici cela s’applique même au téléphone), ne pas aller dans les endroits fortement déconseillés sans un accompagnement local. En Afrique du sud, notamment dans les villes, on ne peut clairement pas déambuler à pieds la nuit. On ne se déplace qu’en voiture, et on se gare au plus prés de l’endroit où l’on doit aller. Dans le reste du pays, c’est à dire dans les zones non urbanisées, on n’a jamais ressenti une insécurité ou un quelquonque danger hormis les babouins aggressifs.

Sur la route pareil. Il faut juste faire trés attention à tout ce qui se trouve dessus ca va de l’enfant, à l’autruche en passant par des piétons, des charrues… Mais les routes sont plutôt bonnes. Et biensûr s’habituer à la conduite à gauche.

Concernant un éventuel traitement anti paludéen, nous ne l’avons pas fait.  L’itinéraire que nous avions choisi évite la zone de paludisme c’est à dire principalement le Nord est. Les vaccins traditionnels des enfants suffisent donc.

 

Est ce un pays à faire avec de jeunes enfants?

Oui! Biensûr que oui. D’abord parceque évidemment il y a les animaux et quels animaux! On les voit à l’état sauvage, chasser, courir , guetter, on doit respecter les régles de la nature, chuchoter dans les safaris, utiliser des jumelles et ça c’est une sacré aventure. Nous avions opté pour le safari au Lalibela et au Madikwe parcequ’ils ont une politique familiale et des rangers ultra pédagogues et passionnants pour petits et grands enfants, du vrai sur mesure.

Puis la nature, l’immensité et la variétés des paysages. Les expériences uniques. On a regardé des heures l’océan pour observer les baleines, on a marché avec les pingouins sur les plages de sable blanc, on a randonné a cheval dans les montagnes du drakensberg, bu de la bière avec les zulus, On s’est baigné au bout du monde, nous avons mangé des termites, du crocodile, de l’antilope… On a appris à fabriquer une brosse a dent avec une branche d’arbre et fait l’apéro face à l’immensite du bush. On a eut chaud puis froid, puis trés chaud, et tous pris une claque dans le quartier de Kliptown a Soweto. Nous étions tout les quatre.

Biensûr il y a des choses déconseillées avec de jeunes enfants comme Robben island et le musée de l’Apartheid par exemple (déconseillé au moins de 11 ans)… Biensûr nous respectons toujours leur sensibilité, il ne s’agit pas de faire n’importe quoi non plus. Mais ils font pour leur âge des choses exeptionnelles et vivent des experiences peu communes. Ils sont riches de ça.

IMGP7142

IMGP7205

cof

IMG_20181102_083507.jpg

rhdr

IMG_20181111_150213.jpg

ptr

Nos prochaines aventures se dérouleront dans la péninsule du Yucatan. 15 jours pour se reposer dans un endroit que nous avions adoré. Le parcours sera réduit par rapport à la premier fois où nous étions restés un mois complet mais nous allons essayer de vivre de nouvelles experiences. Si l’hiver vous parait long, vous pourrez alors vous échapper de la grisaille en nous accompagnant sur ces pages.

 

 

 

 

 

 

Madikwe

Ce que je vais écrire ici à d’autant plus d’intensité pour moi car depuis nous sommes rentrés. Rentrés à la maison, rentrés de plein pied dans l’automne , rentrés au boulot et à l’école.

Une de nos étapes de ce périple africain, fut un stop au Madikwe. Et quel stop! J’y ai retrouvé  l’aridité du bush, les odeurs et les couleurs de mon enfance. Nous sommes à une dizaine de kilomètres du Bostwana au nord Ouest de l’Afrique du Sud. Les deux pieds dans la vie sauvage. Il fait chaud , très chaud, je me sens bien. Ici tout est nouveau mais je ressens comme quelque chose de déjà vu, déjà vécu. Ma mémoire lointaine se souvient de sensations passées. Comme c’est bon. Je me sens chez moi. Evidemment les conditions au Madikwe ne sont pas tout à fait les mêmes que celles dans lesquelles nous vivions alors, plutôt rudimentaires. Mais imaginez là un endroit se confondant avec la savane, fait de pierres et de bois mais avec tout l’esthétisme d’un lodge grand luxe. Et toujours pareil ce qui fait l’endroit c’est bien sûr la beauté du lieu, sa situation mais surtout les gens accompagnant l’expérience. Alors merci Innocent, Maria, Beauty, Pimky, Nicole, Innocencia, Lebo, Cecilia, Wyleminah, Kyle…

sdr

cof

cof

IMG_20181111_144247.jpg

cof

cof

mde

IMGP8518

dav

smartcapture

Bon revenons à nos moutons.. là ça part en sucette version discours aux Oscars…

Faire un safari , c’est prendre du bon temps dans un bel endroit mais c’est aussi deux games par jour. Soit 6 heures de 4×4 dans la savane. Autant se sentir à l’aise. Ca fait plus de deux ans que Kyle est ranger au Madikwe. En fait quand tu montes en voiture tu laisses un peu ta vie entre ses mains . Bon j’exagère un chouÏa, mon coté méditerranéen,  mais un game n’est quand même pas sans dangers (nous signons d’ailleurs une décharge ) . Mais nous étions bien dans son Land Cruiser. Il est passionné et connait le bush. Il a tout de suite donné le ton de la convivialité, n’est pas avare d’histoires et partage ses connaissances (il a appris aux enfants comment fabriquer une brosse à dent avec une branche spéciale, et on a ramassé tout un tas de trucs pour ramener à leur classe respective…). Puis il est aventurier, n’hésite pas à sortir des sentiers battus, rouler sur des troncs, des pierres énormes, faire du tout terrain quoi. Le vrai jeu du chat et de la souris…

received_352659078627779

received_1160292027458311

received_424126608122252

rpt

Ce qui nous a permis d’être au plus prêt des animaux. Ces animaux peu ordinaires, si beaux, on ne s’en lasse pas.  Puis il y’a tout ce qu’il y a autour. Rouler le visage au vent, l’air chaud comme une caresse, remplir ces yeux de cette lumière puissante qui nous donne l’impression d’avoir des lunettes jaune, observer les arbres comme des silhouettes dressées, entendre les bruits si loin de ceux que l’on connait. C’est un tout. C’est une parenthèse. Pour moi un flash back.

IMGP8647

zebre eau

IMGP8452

IMGP8150

IMGP8223

IMGP8151

IMGP8853

IMGP8790

IMGP8913

NB : cliquez sur photos si vous voulez les voir en plus grand.

chien sauvage

IMGP8903

IMGP8730