Rêver

C’est après un voyage interminable, ponctué de grèves, d’avion loupé,  de report de vol, d’escales imprévues, de sprint dans les couloirs d’aéroport, d’attérissage plus que chaotique, de fatigues accumulées et de fièvre que nous arrivons enfin à destination : Tulum

Une nuit trés courte plus tard et nous voilà tout les 11 ( 6 adultes et 5 enfants) dans un van avec aux commandes de notre journée Roselyne. Elle est le « Marrackech du rire » à elle toute seule. Un bonheur. On craignait de piquer du nez suite à nos péripéties de la veille, mais c’était sans compter sur l’humour et l’énergie débordante de notre guide phénomène. Au programme la découverte de Sian Ka’an, réserve naturelle classée réserve de biosphère a l’Unesco.

roselyne

P1060163

On traverse la réserve au soleil levant, on a l’impression de réveiller la nature. C’est un   mélange de mangrove, forêt tropical, récif  et marais. On y découvre un décor sublime, changeant dont nous ne sommes que les invités le temps d’une journée. Quel privilège.

IMG_20200209_074224

croco

croco 2

IMG_20200209_074518

IMG_20200209_074251

IMG_20200209_082310

IMG_20200209_112042

IMG_20200209_112139

Le soleil à peine levé nous voilà sur le bateau. On a tous 5 ans. Et c’est pas pour nous déplaire que Roselyne et ses acolytes mettent les gaz, et c’est peu de le dire on a l’impression de faire un Go Fast entre le Mexique et les Etats-Unis avec Roselyne et son cartel si vous voyez ce que je veux dire : le bateau ne touche même plus l’eau, on vole.

IMG_20200209_082240

IMG_20200209_082943

nuance de bleu

IMG_20200209_083255

On est hilare, un groupe de gosse grisé par la vitesse,  puis notre embarcation ralentit et là, l’adrénaline fait place à la grâce. Les dauphins tour à tour jouent à cache cache avec nous, des tortues géantes font surface. On rêve en vrai. Du plus grand au plus petit on a le même sourire et les poils qui se herissent.

aileron

84783521_187113765708991_2396600744829517824_n

85201967_717452065451819_5239876662513893376_n

tortue2

 

C’est pas tout a fait remis de ses nouvelles rencontres que notre guide nous permet de nager sur le récif de corail et dans ce qu’ils appellent ici la piscine naturelle, un lagon en fait. Le ciel se mélange à l’eau, et on comprend alors la signification maya de Sian Ka’an  : l’origine du ciel. On a cet endroit pour nous tout seul. Dingue. Une journée qui nourrie l’âme pour une vie. Et c’était  sans compter en plus sur une variété d’oiseaux incroyables ( il y en a plus de 300 ), un petit resto de plage ressourçant, une visite de crocodiles, l’apparition d’une raie, la plage tranquille d’aprés midi et les parties de foot / noix de coco.

Nous sommes rentrés corps salés et cheveux emmelés et encore les yeux dans le bleu.

84439913_808599379616460_2500325102676082688_n

IMG_20200209_102925

IMG_20200209_125607

IMG_20200209_125958

IMG_20200209_131304

received_2280976428871081

84680079_2715245608551667_6494385091542777856_n

NB : Pour ceux qui se posent la question Sian Ka’an est different de Muyil. Ce sont deux parcours trés differents. Nous avons opté pour Sian Ka’an car équipés de 5 enfants , nous avions plus de chance d’observer des animaux. Mais Muyil doit à mon avis être aussi remarquable puisque’il s’agit de naviguer entre mangrove et marais à travers les canaux creusés par les Mayas.

Nous avons choisi Secretoo pour cette journée : maryline@secretoo.com

Vous pouvez vous débrouiller par vous même si vous le souhaitez, nous avons préféré un guide et francophone qui plus est, pour nous permettre vraiment un accompagnement personnalisé.

IMG_20200209_115705

 

Merci aux copains pour leurs videos et photos , ces coquins de dauphins m’ont donné du fil a retordre.

received_571894296737630

Road trip mexicain : décryptage

1 mois d’aventure c’est  17 000 kms parcourus en avion – 5 avions –  4 bateaux – 1 voiturette – 1 calèche – 2600 kms en voiture – 3 Etats traversés –  Des siècles de pyramides escaladées – Plus de 2000 photos et des heures de vidéos – 1 milliards de « wouaahhh » – 6 heures de décalage horaire – Une dizaine de récits  partagés sur le blog.

Mais aussi tant de découvertes, de déconnection, d’émotions, des rencontres, des souvenirs fabriqués, des moments privilégiés, du dépaysement et des surprises. Un voyage c’est quantifiable en partie mais il y’a des choses inestimables qui ne se chiffrent pas. Ce voyage était extraordinaire.  On s’est concocté avec nos petits cerveaux un périple sur mesure,  il ne pouvait que nous convenir. Je peux dire avec le recul du retour qu’on a tout aimé et nous n’avons fait que très peu de mauvais choix en amont. Nous n’avons pas aimé Merida, mais nous y sommes restés que deux nuits et notre maison airbnb exceptionnelle a contrebalancé notre déception et nous a permis de nous reposer.  Et deuxième « erreur », nous avons choisi à Izamal une guest-house sur commentaires pourtant élogieux, et il s’avère que c’était pas du tout à la hauteur, mais là il ne s’agissait que d’une petite nuit. Tout le reste fût comme on aime. Voyez vous on s’est pas si mal débrouiller depuis notre canapé. Et c’est fou ensuite de vivre ce que tu as imaginé sur papier et encore bien plus. Tellement plus. Je mesure souvent la chance que nous avons. Il est 3h du matin, le décalage horaire à décidé de me rendre insomniaque, et en écrivant ses lignes, je revis ces moments heureux et j’en suis encore plus reconnaissante. De quoi nous motiver pour les mois à venir et vite repartir à l’aventure.

IMG_E6005.JPG

IMGP2648.JPG

GOPR0441.JPG

IMG_6108.jpg

IMGP4187.JPG

IMG_7130.jpg

IMGP3956.JPG

La formule road trip nous a plu, c’est le voyage dans le voyage.  Une vraie liberté d’aller et venir selon notre rythme, et vivre la route à été en soi une expérience! Dés le commencement d’ailleurs avec notre problème avec l’agence locale de Sixt. Et des heures à passer au comptoir d’Europcar afin de récupérer une voiture. Là on a vu direct que la notion de temps ne compte pas ici. Une bonne entrée en matière. (Conseil aux voyageurs, quand vous louez à l’étranger, prenez la voiture en photo sous tout les angles intérieur/extérieur et données tableaux de bord au moment de l’état des lieux)

La première chose qui nous a surpris c’est la manière de conduire, enfin surtout de doubler. C’est celui qui est doublé qui doit se pousser sur le coté. J’aime autant vous dire que la première voiture qui arrive dans ton rétro et que tu n’es pas au courant de cette pratique et bien ça fait drôle!

Autre point. Il y a pour ainsi dire jamais de virages, on roule des heures sur de grandes lignes droites. Mais attention les mexicains ont trouvé un petit quelque chose pour rendre le trajet moins monotone : le dos d’âne surprise! Et puis ils sont inventifs, il y en a  des carrés, des arrondis, des avec des boules en fer dessus, des peints, des camouflés, des doubles. On a d’ailleurs trouvé avec Silvain un moyen mnémotechnique pour ne pas se faire avoir : Une cabane = un dos d’âne ! En effet tu roules, tu roules (même sur l’autoroute !) et d’un coup surgit de nulle part (comme Zorro lol) un « Tope » (d’ailleurs c’est marrant quand y’a un panneau des fois, de temps à autre, et bien le dessin du dos d’âne on dirait un kinder bueno ) . Tu as vite fait de décoller et  retrouver ta voiture  couper  en deux.  Après quelques coups de frein, on a remarqué qu’au niveau de chaque ralentisseur, était installée là toutes sortes de cabanes. Tu ralentis, obligé, et là sortent de la cabane vendeurs d’ananas, de jus, de tortillas… Je crois que sur les routes Mexicaines tu peux mourir de beaucoup de choses mais surement pas de faim ni de soif!

IMG_6008.JPG

IMGP3341

IMGP3349

marchande.jpg

IMGP4039.JPG

On a croisé pas mal de barrages policiers, mais on ne s’est jamais fait contrôler. Essentiellement je pense grâce aux enfants dans la voiture, ils jetaient un oeil par la fenêtre quand on passait à leur niveau et voyant les petits nous ont systématiquement fait le geste de circuler. C’est une bonne chose. (Au cas où vous vous faites arrêter, ne jamais donner votre passeport, et dites juste que vous êtes touristes sans trop étaler vos connaissances en linguistique espagnol).

Nos points de chute étant éloignés les uns des autres, on a fait des étapes, histoire de ne pas avoir l’impression de rouler des heures. La route est fatigante car il faut toujours être concentré, des animaux traversent la route, des vélos/motos taxis, il y a ces fameux topes et pour rajouter du piment, très souvent des trous. Des gros trous.  On a découpé les étapes de telle façon à ne pas subir la route mais vraiment pour en profiter comme d’un compagnon de voyage. On partait souvent après manger le midi, comme ça les enfants dormaient. Ils ont à nouveau utilisé les sac à dos / réhausseur Boostapack. On est conquis par ce produit. Ils nous ont aussi bien fait rire tout les deux avec leurs look improbables quand on se retournait. On recommencera sans aucun doute cette formule pour le prochain voyage.

IMG_6907

 

Notre parcours détaillé avec les liens vers nos logements et les articles liés.

Arrivée Cancun  : 1 nuit

Nécessaire si vous arrivez en fin d’après midi ou le soir sinon filez direct ailleurs. On a choisi cet AirBnB ( attention pas de moustiquaires sur place, prévoyez la votre) uniquement pour sa proximité avec l’aéroport et les loueurs de voiture. Au retour nous avons le même logement pour une nuit. Et la maman de Bren  moyennant 250 pesos a amené Silvain rendre la voiture de location, l’a attendu et la ramené à la maison. Puis nous a ensuite tous amené à l’aéroport. Un service qui rend bien service!

Tulum : 3 nuits

On a réservé aussi par AirBnB une jolie hutte. Les points positifs sont le prix, la vie à la mexicaine ou presque, l’acceuil et une décoration trés trés sympa. Comptez 20 minutes pour aller à tulum playa et 3 minutes pour le coeur du pueblo.

☞ Lire notre expérience à Tulum ☜

Bacalar : 3 nuits

Toujours par AirBnB, la maison de Peggy et Scott, posé sur la lagune, avec ponton privé et canoë est merveilleuse. L’accueil excellent, les équipements top  et à 5 minutes ne voiture du Zocalo. Parfait

☞  Lire notre coup de coeur à Bacalar 

Calakmul : 2 nuits

Hotel Puerta Calakmul, des cabanes dans la jungle avec tout le confort. On a tout adoré, le décor, le réveil  par les singes hurleurs, le bon petit déjeuner… Et si vous voulez visiter Calakmul dans de bonnes conditions, ce point de chute est parfait. Bémol sur la piscine mais nous n’étions pas là pour nous baigner.

☞  Lire nos aventures dans la Jungle  

Campeche : 2 nuits

On a choisi l’hôtel Plaza Campeche pour sa bonne situation, prix hyper compétitif et plutôt confortable. Gros bémol sur la climatisation à fond dans la zone de réception. Si votre portefeuille vous le permet réservez à Puerta campeche !

 ☞ Lire notre ressenti de Campeche à Merida 

Uxmal : 1 nuit

On a dormi au Pickled onion. Trés bon point de chute, joliment décoré, bon petit déjeuner, bien entretenu et central.

Merida : 2 nuits

Pour ce logement on a loué à nouveau sur AirBnB, on pensait au début qu’il serait plus en central, et quand on a vu le centre engorgé, pollué, bruyant, et bien on était bien content qu’elle soit un peu à l’écart. Comptez 15 bonnes minutes en voiture, non pas dû à la distance avec le zocalo mais au bouchon permanent. La Maison est sublime! un bijou! Elle détonne dans le quartier. Le bémol : prévoir moustiquaire (on est hyper satisfait de nos moustiquaires de voyage)

Izamal : 1 nuit

On a été au Macan Ché , on a vu des commentaires plutôt sympas, endroit central. Mais alors gros bémol sur la déco, l’équipement, la piscine.. Prévoir là aussi moustiquaire! Bof bof pour un tarif plus élevé que d’autres endroits plus chouette.

☞ Lire d’Izamal à Valladolid 

Valladolid : 2 nuits

Je conseille la casa Quetzal, dans un quartier trés sympa. Excellent petit déjeuner, chambres spacieuses et de bon gout disposées autour d’un joli patio jungle avec piscine. Pas de point négatif

Isla Holbox : 4 nuits

Là pas facile de trouver un endroit qui accepte les enfants. Bizarre mais bien réel. On a trouvé Villas Margaritas, à 2 min à pied de la plage et moins de 10 min à pieds du centre. Bémol : pas de moustiquaire

☞ Lire notre expérience à Holbox 

Cancun : 1 nuit et retour maison

 

♥ Si vous souhaitez vous aussi louer via AirBnB , n’hésitez pas à utiliser NOTRE LIEN DE PARRAINAGE  

 

Voilà je vais m’arrêter là sinon je vais finir par écrire un livre. Y’a encore tant de choses qui me passent par la tête, mais je vais laisser un voile de mystère! J’ai toujours beaucoup de mal à écrire le dernier article d’un voyage car il s’agit bien là d’un point final. De la vraie fin des vacances. Pour résumé et vous l’aurez compris au fil de mes récits, on a été conquis du plus petit au plus grand et je ne peux que vous conseiller cette destination. Je remercie celles et ceux qui ont suivi notre périple et ont pris le temps de nous laisser des petits messages. Ce blog est avant tout familial car il est en partie notre mémoire, mais si au passage il peut ouvrir la porte à quelques évasions alors j’en suis heureuse.

Rendez vous bientôt pour de nouvelles aventures…

 

DJI_0012.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Tulum

Nous avions décidé de commencer notre road trip par Tulum. Nous avions supposé depuis la France et ce voyage alors encore en préparation que 4 jours de plage c’était un vrai point de départ pour des vacances. Juste le soleil, le bruit des vagues et nous.
Comme on a bien fait. Une étape pour se requinquer et on était encore loin d’imaginer notre aller caillouteux. mais ne dit on pas: « Il est large et fréquenté le chemin part où l’on sort du Paradis, mais celui qui nous y amène est un sentier étroit et parsemé d’épines »?  Voilà. C’est ça.
Tulum est en fait divisé en trois parties. Il y’a Tulum Pueblo, Tulum playa et Les ruines de Tulum.
Tulum pueblo nous y habitons. On a trouvé sur airbnb une cabane de Robinson crusoë perdue dans une sorte de bidonville bon enfant. Tout est rustique, tout est beau. A la nuit tombée, les maisons aux alentours mettent la musique, on entend les chanteurs du dimanche s’époumoner, c’est toujours festif , par dessus rires et  discussions endiablées,  et les chiens errant écrasés par le soleil la journée s’ajoutent au tintamarre joyeux.

♥ Si vous souhaitez vous aussi louer via AirBnB , n’hésitez pas à utiliser NOTRE LIEN DE PARRAINAGE  

8fc26818-258b-4511-a3cc-9f4cd8a5a354
4ab67363-ebbc-409d-9acf-37a55ae0e393
IMGP2610
IMGP2749.JPG
IMGP2792
La journée bien sûr c’est vers Tulum playa que l’on se rend, là c’est pas compliqué c’est une route bordée de plages privées, faite souvent de bric et de broc mais toujours avec un gout bohème chic maitrisé. On adore! ( Mention particulière pour le Nomade, magique !). Le seul hic c’est qu’ici les enfants ne sont pas admis partout. C’est the place to be pour le gratin New yorkais, et eux les enfants ils connaissent pas, ils n’ont pas le temps :).
Le programme tient en trois mots : repos, contemplation et gourmandise.
IMGP2617.JPG
balancoire.jpg
IMGP2637.JPG
IMGP2730.JPG
IMGP2824
IMGP2862.JPG
IMG_6086.JPG
Tulum.jpg
Puis il y’a la partie archéologique où sont plantées face à la mer des caraïbes, les ruines de Tulum, ancienne forteresse Maya. Le cadre est exceptionnel, l’eau turquoise en fond de décor et des centaines d’iguanes derniers gardiens de ces pierres abandonnées.
Cette partie du Mexique n’est surement pas la plus typique mais elle a remplie largement  ses promesses de farniente.
IMGP2770
IMGP2777
IMGP2785
IMGP2783
IMGP2790
Points plus pratiques:
# Nous étions aussi bien décidé à nager avec les tortues, nous nous sommes donc rendus a Akumal, il s’agit d’une anse, bordée d’une grande plage, et là dans ces eaux viennent batifoler tortues et raies. Mais la manne touristique est telle que en fait la mer est jonchée de couloir de bouées que l’on ne peut dépasser, et le plongeur se retrouve parqués et ne voit je dirais que des jambes s’affoler sous l’eau. Sur cette plage vous ne trouverez aucun autochtone, on dirait une station balnéaire américaine. Je ne sais pas pourquoi on s’attendait à quelque chose de plus sauvage mais une chose est sûre on a pas trouvé ce que l’on cherchait ici. Par contre le spectacle est assurément du coté des Pelicans.  Ils sont en nombre, attendent en rang d’oignon devant les bateaux de pêcheurs et quand il n’y a pas de poissons à quémander, ils tombent littéralement comme des boulets dans l’eau tout proche de vous pour pécher. C’est impressionnant.
IMGP2700.JPG
IMGP2704.JPG
IMGP2728
# Pour les ruines de tulum si vous y allez en journée le tarif est de 70 pesos/personne. Après le guichet réouvre en horaires extraordinaire ça passe à 240 pesos/personne ! L’avantage c’est que à cet horaire, le parc s’est vidé, et les ruines vous appartiennent.
# Pour ceux qui restent plus longtemps vers  Tulum, il y a beaucoup de choses à faire encore : la réserve de Siann Kan, le parc Xcaret, certains Cenote…
Nous avons pour une fois choisi de faire simple et peu. Le voyage est loin d’être fini. Aujourd’hui dernière matinée de plage avec nos amis qui habitent sur place et nous nous dirigerons vers la frontière du Belize pour une immersion dans la lagune.
Bisou tout chaud.
4plage.jpg